Vleesgroothandel, Abbatoir Anderlecht

Porcs de qualité

Afin d’assurer à nos clients une viande de porc de qualité supérieure, Amnimeat travaille exclusivement avec des fournisseurs de référence. Cela nous permet d’assurer non seulement la qualité de notre viande, mais aussi la sécurité car nous connaissons l’origine et le pedigree de chaque porc qui arrive sur notre table de coupe.

Boeren-Breugel

Boeren-Bruegel est synonyme d’un morceau de viande de porc pur au goût d’antan et d’une qualité exceptionnelle, lié à une production innovante et durable qui s’inscrit dans le respect tant des animaux que de l’environnement.

Boeren-Bruegel doit son goût exquis et non seulement à la qualité de la combinaison de la race mais aussi à la ration journalière que les porcs reçoivent. Le Boeren-Bruegel est un cochon Duroc qui a reçu une alimentation authentique et qui est réputé pour le côté tendre et juteux de sa viande.

www.boeren-bruegel.eu

Brasvar

Le BRASVAR’ken d’autrefois est cultivé dans les pâturages de Nevele. La fabrication du BRASVAR’ken allie artisanat et innovation de manière durable avec comme seul objectif, fournir du porc de qualité supérieure au consommateur.

 

Le BRASVAR’ken se distingue par sa qualité et son goût exceptionnels. BRASVAR est le choix suprême des bouchers artisanaux, des chefs étoilés et des cuisiniers amateurs.

www.brasvar.be

Vitaproject

Le porc tendre et savoureux de Vita project est le résultat d’un processus de production bien pensé et strictement contrôlé. Tous les porcs sous le label Vita project sont nés en Belgique dans des fermes agréées et contrôlées par les inspecteurs d’un institut indépendant et par Vita project.

Des cochons Vita sont élevés dans un circuit d’étable fermé. Les porcheries sont spacieuses pour permettre aux cochons de bouger et de s’allonger. De plus, un circuit fermé, où les animaux vivent de la naissance à l’abattage dans la même entreprise, permet de fortement réduire le risque de maladies.

Vita project tente à réduire au maximum le recours aux médicaments et lorsque la prise de médicaments est inévitable le choix se porte sur des médicaments à base de substances naturelles. Aucun antibiotique n’est administré pendant les trois derniers mois avant l’abattage, ce qui permet d’éviter la présence de résidus dans la viande.

www.vitaproject.be